BLOG – Sans faute (4)

grenouilleWeek-end pluvieux, week-end studieux ? L’orthographe est surtout… un jeu. Voici les réponses au « Sans faute » du mois dernier et un nouveau quiz : dix phrases, dix fautes. A vous de jouer !

 

 

 

  1. J’ai été prendre l’air en ville le week-end dernier.
  2. Il n’y a pas eu un accro à la rentrée scolaire.
  3. Ce bâtiment municipal a été construit dans les années quatre-vingts.
  4. Il pense inviter neuf à dix camarades de classe pour son anniversaire !
  5. Après l’entraînement de basket, il l’a raccompagné jusqu’à chez elle.
  6. Les façades de certaines maisons sont décrépites
  7. La patronne arrive dans une demie-heure.
  8. La deuxième et la troisième pages de ce livre sont déchirées.
  9. Il était attendu à cette réunion, mais il a eu un contre-temps.
  10. Au bout d’un an, il parle Français couramment.

Au « Sans faute » du mois d’octobre, il fallait écrire :

  1. Ce cours de philo nous incite à penser différemment.
  2. La stagiaire est tout épatée de l’assurance dont tu fais preuve avec les clients.
  3. Ci-joint les formulaires à compléter.
  4. Tu devrais adresser directement ta réclamation au fabricant.
  5. As-tu vu l’heure ? Tu n’étais pas censé rentrer si tard.

Et voici la réponse à la « question piège » : ballade ou balade ?

Une balade est une promenade, balader signifie se promener. Une ballade – avec deux l – a un sens tout à fait différent : il a désigné un poème, avant de désigner aujourd’hui un morceau de musique, poétique…  Si on vous fait danser, c’est une ballade. Si on vous fait marcher, c’est une balade !